Chysis bruennoviana

Chysis bruennowiana Rchb. f. & Warsz. 1857.
Le genre Chysis compte 6 espèces originaires d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud. Les premiers Chysis furent découverts en 1834 au Venezuela par J. Henchman ; ils ne furent décrits que 3 ans plus tard par J. Lindley. C’est une orchidée à port pendant. Ses pseudo-bulbes sont fusiformes. Ses grandes feuilles sont assez fines. La hampe florale apparaît en même temps que la jeune pousse. Les pétales et sépales sont charnus. La floraison a lieu au printemps  et dure environ 3 semaines. Les arrosages doivent être réguliers et abondants pendant toute la période de croissance. Il faut veiller à ne pas mouiller les jeunes pousses et les feuilles. Une fois les pseudo-bulbes matures, on réduit peu à peu les arrosages et après la chute des feuilles, en hiver, une période de repos complet est nécessaire. Quelques arrosages légers pour éviter le flétrissement des pseudo-bulbes suffisent. Cette plante demande à être exposée à la lumière mais n’apprécie pas le soleil direct qui peut brûler les feuilles. Elle se plaît au chaud pendant la période de croissance (dès la fin de l’hiver) et demande des températures plus fraîches en hiver. Une nette différence de température entre la période de croissance (c.-à-d. au printemps et en été) et la période de repos hivernal  ainsi qu’entre le jour et la nuit favorise la floraison. Le mode de développement de cette orchidée nécessite une culture en suspension (pot ou panier) car le poids des pseudo-bulbes peut facilement faire basculer la plante. Le substrat conseillé est composé d’écorce de pin, d’argile expansée et d’un peu de sphaigne. Ce Chysis, comme toutes les autres espèces d’ailleurs, n’aime pas trop être rempoté. Il est donc préférable de ne rempoter que tous les 3 / 4 ans sauf si la plante sort de son pot ou panier. Une hygrométrie de +/- 70 % et une bonne ventilation sont conseillées. Une fertilisation est indispensable pendant la période de croissance ; elle sera suspendue pendant la période de repos.