S.B.O.

Société Belge d'Orchidophilie ASBL

Evènements

se_module_calendrier_94 - style=default - background=
<<   201802<20191 février 2019 >20193   >>202002
lu ma me je ve sa di
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28      
94201902

Pub 1

Laelia albida

Laelia albida Bateman ex Lindl. 1839
Laelia albida fait partie des Laelias mexicains. Il fut découvert près d'Oaxaca, dans la région de Mexico (introduit pour la première fois en Europe en 1832). Cette plante pousse sur les chênes dans les montagnes, entre 2500 et 3000 mètres d'altitude. Ses racines parcourent l'écorce des arbres, à peine recouvertes par quelques mousses. A cette altitude, elle subit une période de dormance avec peu ou pas de pluie. Les nuages, continuellement présents, fournissent alors suffisamment d'humidité pour empêcher la déshydratation.
Les fleurs sont généralement entièrement blanches ou blanches avec le lobe médian du label rose et comportent par ailleurs trois lignes renflées de couleur jaune sur le labelle, dont la base est également tachée de rose-pourpre. Les pseudo-bulbes sont petits, de forme ovoïde et les feuilles fines et longues (jusqu'à 18 cm). La hampe florale atteint jusqu'à 50 cm et compte jusqu'à 10 fleurs de 4/5 cm de diamètre. La haute saison de floraison est entre novembre et janvier. Les conditions extrêmes de son biotope rendent la plante délicate à maintenir durablement en culture. Elle a besoin, outre une période de dormance, d'une forte luminosité.

Paphiopedilum sukhakulii

Paphiopedilum sukhakulii - Schoser & Senghas (1965)
Cette espèce est originaire du nord-est de la Thaïlande ou il pousse jusqu’à 1000m. d’altitude. Il s’installe sur des sols sableux riche en humus dans la province de Loei, le long des cours d’eaux à l’ombre de grands arbres. Cette espèce a subi de graves déprédations en raison de la déforestation et de leur diffusion massive dans le circuit commercial.
Paphiopedilum sukhakulii est une espèce au très joli feuillage tesselé, restant compacte et fleurissant régulièrement sans difficulté particulière sur les nouvelles pousses matures, de croissance rapide par rapport à de nombreux paphiopedilum botaniques. Cette espèce a beaucoup d’attrait en raison de la taille, de la couleur des fleurs et de la régularité de la floraison. Elle est facile en culture tempérée avec une bonne luminosité. L’arrosage
doit être régulier, mais plus réduit l’hiver. C’est une plante facile et à recommander pour la culture en appartement

Polystachya galeata

Polystachya galeata - (Sw.) Rchb.f. (1863) 

Epiphyte
Origine géographique: Afrique de l'ouest
Biotope: Sur les larges branches, en forêts pluvieuses, parfois en plein soleil Altitude: 400-2200 mètres. Températures de culture: tempérées - chaudes. Description: Taille totale de la plante : 20 - 40 cm. Tige cylindrique. Groupées sur le rhizome. 150 mm de hauteur maximum, diamètre : 15 mm maximum. Conditions de culture : Orchidée appréciant les températures d'appartement et les emplacements lumineux. Epoque de floraison : Eté. Durée de floraison : 3 à 4 semaines. Plante formant des touffes de pseudo-bulbes cylindriques de 10cm de haut portant une feuille unique pouvant atteindre 20cm de long. Inflorescence terminale de 15cm portant jusqu'à une dizaines de fleurs parfumées, au parfum de noix de coco. Ces dernières, en forme de casque, mesurent 5cm et sont de couleur crème. Labelle crème à bord blanc agrémenté de bordeaux. Feuillage : persistant. Feuille ovale à elliptique, coriace. Maximum 1 feuille par pousse. La dimension maximale des feuilles est de 300 mm de longueur, 20 mm de largeur . Fleurs : La fleur a une taille de 30 mm. Couleur: blanc vert. Motifs : dégradés de couleurs. Humidité + de 50% et mi-ombre.

 

 

Laelia tenebrosa.png

Cattleya (Laelia) tenebrosa

(Rolfe) Rolfe.

Epiphyte sympodiale Cattleya tenebrosa, un des plus spectaculaires des anciens Laelia brésiliens, a été décrit par Rolfe en 1891 comme Laelia grandis var. tenebrosa en référence à sa couleur sombre par rapport au jaune de L. grandis. Le nom tenebrosa ne signifie pas seulement noir mais au contraire implique une qualité mystérieuse ou surnaturelle. Deux ans plus tard Rolfe, réalisant qu'il s'agissait d'une espèce complètement différente, décrit comme Laelia tenebrosa, un nom qui est "collé" efficace pour plus de cent ans. Les plantes et les fleurs ont tendance à être supérieure à tous égards à celles de C. (L.) grandis et même de nombreux clones de C. (L.) purpurata. à Sophronitis. Habitat: au Brésil l'habitat est limité à une très petite zone dans le sud Espírito Santo, où les plantes poussent sur de grands arbres dans la forêt dense. Il est en outre déclaré que cet habitat limité a été totalement détruit et que cette espèce, qui a toujours été plutôt rare, est maintenant impossible de trouver dans la nature. Une lumière vive est essentielle pour déclencher sa floraison. Les températures l'été de 26-28°C, et des nuits moyennes 20°C, avec une amplitude diurne de 7-8°C. Une bonne humidité est favorable ainsi qu'une bonne ventilation . Plante rare de collection. 

Flash info

 

 PROCHAINE REUNION

Le jeudi 14 Février

à 19,30 h

 "PAVILLON ROODEBEEK"

Parc de Roodebeek

Woluwé St Lambert

Conférence

Les orchidées

miniatures 

Par Yeri Dewèvre

Tropiscape Orchids

Venez adhérer

4ee0450d7783e8ff60aa3df0e0f2af711

Club convivial pour

amateurs et débutants

Venez nous rejoindre

   Voir: ADHESION←clic

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
1357
Hier :
1744
Mois :
32913
Il y a 17 utilisateurs en ligne

Copyright © 2018. Société Belge d'Orchidophilie ASBL - Tous droits réservés.