S.B.O.

Société Belge d'Orchidophilie ASBL

Evènements

se_module_calendrier_94 - style=default - background=
<<   201707<20186 juillet 2018 >20188   >>201907
lu ma me je ve sa di
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
94201807

Pub 1

Image4

Phragmipedium besseae x sargentianum = Mem.Dick Clements.
C'est un hybride entre besseae et sargentianum. C'est le premier hybride "besseae" le coup d'envoi de la popularité des phragmipedium. Il est indispensable dans la production pour continué à créer des hybrides étonnants tels que Jason Fischer. A pleine maturité, il peut fleurir tout au long de l'année ! Cette plante présente beaucoup de vigueur, est assez facile à cultiver, et peut pousser dans la lumière faible à moyenne l'été. En hiver une luminosité plus forte est à conseiller. Humidité: condition optimale est de 50-70%. Il est important d'arroser cette plante dans la matinée, de sorte que la croissance soit sèche avant la nuit. Engrais: Cette plante peut prendre un peu plus d'engrais que la plupart des phragmipedium pour la faire pousser à ses performances optimales. Cette plante peut tolérer plus d'engrais pendant les mois d'été et moins en hiver. Engrais employé « Akerne »
Présentation Raymond Imbrechts.

Image3

Miltonia spectabilis var. moreliana.
Distribution : On les trouvent dans les Etats brésiliens Pernambuco, Espirito Santo, Rio de Janeiro et Sao Paulo, en croissance épiphyte dans les forêts des régions de moyenne montagne avec une forte humidité, à des altitudes d'environ 800 mètres. La variété moreliana a été décrite en 1846 par Henfrey, et est la variété la plus cultivée de Miltonia spectabilis. Ces plantes fleurissent vers le mois de février dans la nature, et entre août et octobre en culture. Les inflorescences portent normalement une seule fleur, et les fleurs sont 7-9 cm de large. La culture dans des conditions moyennes avec une lumière modérée au cours de l'été, et plus de lumière pendant l'hiver. Une humidité élevée est essentielle pour une culture avec succès . Le substrat ne doit pas se dessécher complètement, mais un drainage suffisant est nécessaire pour éviter la pourriture des racines. Brumiser fréquemment, si possible le matin pour imiter la rosée de l'habitat naturel. Les plantes doivent être misent en pot avec une écorce de pin de granulométrie moyenne.
Présentation Willy De Taeye.

Image2

Angraecum sesquipedale Thours 1822

L'étoile de Madagascar est une espèce de la famille des Orchidaceae endémique de Madagascar. C'est une plante vivace à croissance monopodiale, épiphyte ou plus rarement lithophyte originaire des forêts côtières de la côte Est. C'est une plante à croissance lente d'assez grande taille aux feuilles allongées, pliées à la base, aux extrémités arrondies. Les hampes florales portent de une à trois fleurs et se forment chaque année à l'aisselle des feuilles principales. Au fur et à mesure de la croissance, le niveau d'apparition des nouvelles hampes comme celui de formation des racines aériennes remonte d'un nœud. Les fleurs sont blanches, légèrement verdâtres, les trois sépales et les pétales forment une grande étoile à six branches. La branche inférieure élargie est produite par le labelle. De la base du labelle part un grand éperon de 25 à 30 cm de long dont la base est remplie de nectar. À Madagascar, elle fleurit en hiver de juin à novembre, en Europe la floraison est inversée et survient de fin décembre à janvier. Les fleurs émettent leur parfum la nuit, caractéristique qui a fait rechercher un pollinisateur parmi les papillons nocturnes. En fait, si la majorité des orchidées à éperons sont pollinisées par ce genre de papillon, Xanthopan morgani praedicta (sous-espèce à la trompe particulièrement longue du sphinx africain Xanthopan morgani). Angraecum sesquipedale constitue le seul cas documenté en 2010 de la pollinisation de ce type d'orchidée uniquement par une sauterelle du genre Glomeremus.

Présentation Christian Hocquet

Image1

Anathallis sclerophylla Lindley 1835

Initialement décrit par John Lindley en 1835 Pleurothallis sclerophylla.  Nom actuellement accepté: Anathallis sclerophylla Auteur: Pridgen & MW Chase Date de publication: 2001.  Origine géographique: Amérique du sud tropicale (Mexique jusqu'au Pérou)  Epiphyte: une miniature de petite taille touffue que l'on trouve dans les forêts montagneuses humides et nuageuses de 480 à 3100 m. d'altitude.  La culture tempérée à frais.  Plante à maintenir dans un substrat retenant l'humidité et donc privilégier la sphaigne. Humidité ambiante de 50° minimum à plus, mais avec une bonne ventilation.  Le niveau lumineux Ombre (< 10 000 lux). Cette plante n'a pas de période de repos.  La floraison se produit en automne avec plusieurs inflorescences bien tenues au dessus des feuilles. Les fleurs odorantes se produisent sur un racème pouvant atteindre 30 cm de long.  C'est une plante de culture assez facile néanmoins en respectant un arrosage régulier pour maintenir une humidité constante alliée à une bonne ventilation.  Apport en engrais limité et à faible dose.  La multiplication se fait en divisant la plante par touffes.

Présentation, Romeo Michielin

 

Flash info

 

 PROCHAINE REUNION

Le jeudi 10 MAI

de 18,30 à 19h

 "PAVILLON ROODEBEEK"

Parc de Roodebeek

Woluwé St Lambert

 

Notre traditionnelle

PAËLLA

Avant les vacances

  

Club convivial pour

amateurs et débutants

Venez nous rejoindre

   Voir: ADHESION←clic

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
1140
Hier :
1076
Mois :
30553
Il y a 14 utilisateurs en ligne

Copyright © 2017. Société Belge d'Orchidophilie ASBL - Tous droits réservés.