S.B.O.

Société Belge d'Orchidophilie ASBL

Evènements

se_module_calendrier_94 - style=default - background=
<<   201801<201812 janvier 2019 >20192   >>202001
lu ma me je ve sa di
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
94201901

Pub 1

 

Dendrobium hibiki

Dendrobium Hibiki est un hybride primaire résultant d’un croisement réalisé en 2009 entre Dendrobium bracteosum dont il a la forme et la texture et Dendrobium laevifolium dont il a la couleur.
Il s’agit d’une plante compacte, dont les fleurs de couleur pourpre apparaissent à la base des cannes sans feuille. La floraison dure très longtemps.
Etant donné ses parents (Dendro. bracteosum : serre chaude et Dendro. laevifolium : serre tempérée froide), Dendrobium Hibiki supporte une large amplitude thermique.
Il se plaît en petit pot ou en panier.
Il requiert une bonne luminosité et demande à être arrosé régulièrement ; le substrat ne doit pas dessécher entre les arrosages.

 

Cattleya aurantiaca Nouveau nom  Guarianthe aurantiaca

Cattleya aurantiaca Nouveau nom : Guarianthe aurantiaca
Cette orchidée est originaire d’Amérique centrale. Elle est épiphyte et pousse dans les forêts tropicales humides, les vallons, les forêts de chênes entre 300 et 1 600 m d’altitude. Cet « ex Cattleya » bifolié  a de belles fleurs de longue durée et d’un orange intense ; le labelle est également orange et marqué au centre de quelques lignes et taches plus foncées. Ses fleurs sont parmi les plus petites du genre Cattleya et elles s’ouvrent toutes en même temps formant ainsi un joli bouquet, parfois d’un quinzaine de fleurs. Culture tempérée . Un écart de température entre le jour et la nuit et entre les saisons induit la floraison. Cette plante apprécie une lumière intense. On la cultive de préférence en pot, dans un compost drainant. Durant la croissance de la plante, l’arrosage doit être régulier et copieux mais le compost doit sécher entre 2 arrosages. Eviter un excès d’eau car les racines pourrissent facilement. Il est conseillé d’observer une petite période de repos en hiver ou après la floraison. Une fertilisation régulière  pendant la croissance de la plante.
Le rempotage a lieu au printemps lorsque la plante émet de nouvelles pousses. Si on divise la plante, il faut garder au moins 3 pseudo-bulbes ayant une nouvelle pousse à la base par nouvelle plante.

 

Renanthera monachica

Renanthera monachica
Cette plante est une orchidée à port monopodial, donc dépourvue de pseudo-bulbes. Elle est endémique de l’île de Luzon et vit en épiphyte à 500 m d’altitude dans les prairies. Il s’agit donc d’une plante de serre chaude. La croissance de cette orchidée est très compacte. Les feuilles sont très dures et épaisses à tendance succulente. Les inflorescences ont une longueur d’environ 30 cm. Les fleurs sont jolies, d’un orange clair, pointillées de rouge vif. Elles durent de 6 à 8 semaines. Elles ne sont pas parfumées. Les racines poussent  tout au long de la tige . Une exposition en pleine lumière est capitale pour ce genre d’orchidée et aussi l’espèce « monachica » ; les fleurs avortent en cas de manque de lumière. Elle se plaît en panier suspendu avec une bonne humidité ambiante. L’arrosage doit être abondant et régulier d’avril à septembre, on le diminue légèrement en hiver. On mouille toute la plante à chaque arrosage. Cette orchidée est assez gourmande en engrais et on peut même la fertiliser 1 à 2 x par mois en hiver.
Si la culture est bien menée (t° - lumière – arrosage), elle peut refleurir régulièrement. La culture assez facile.

 

Dendrobium Stardust Fire Bird

Dendrobium Stardust Fire Bird
Cette orchidée est un hybride complexe dont la culture s’inspire de celle d’un Dendrobium nobile.

Ses belles fleurs de couleur orange vif s’épanouissent tout le long des cannes.

Cette plante apprécie une forte lumière. En période de croissance (c.à.d. généralement au printemps et en été) elle a besoin de températures chaudes (entre 18 et 25°) pour bien se développer.

Par contre, en automne il est indispensable de lui donner une période au frais (entre 10 et 15°) pour déclencher la floraison.

Sinon, elle produira des keikis au lieu de fleurir. Les arrosages doivent être réguliers et assez abondants du printemps à l’automne et au moment de la floraison.

En hiver ils doivent être fortement réduits, quasi nuls. Il est conseillé de donner de l’engrais lors du développement des cannes.

Cette orchidée peut se cultiver sur plaque, en panier suspendu ou en pot. On conseille d’ajouter un peu de sphaigne au substrat pour qu’il ne se dessèche pas complètement, surtout en période de croissance.

Il est préférable de tuteurer les cannes sinon elles retombent comme dans la nature. La multiplication se fait par division de la touffe.

Chaque morceau doit comporter au moins 3 cannes et une nouvelle pousse. On peut aussi prélever les keikis ( avec racines  de +/- 10 cm) et les mettre en pot.

La formation de keikis chétifs provient du manque de fraîcheur indispensable à ces plantes en automne.

Flash info

 

 PROCHAINE REUNION

Le jeudi 17 Janvier

à 19 h

 "PAVILLON ROODEBEEK"

Parc de Roodebeek

Woluwé St Lambert

Banquet des

membres

et drink

du

Nouvel AN

Venez adhérer

4ee0450d7783e8ff60aa3df0e0f2af711

Club convivial pour

amateurs et débutants

Venez nous rejoindre

   Voir: ADHESION←clic

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
377
Hier :
2573
Mois :
29942
Il y a 29 utilisateurs en ligne

Copyright © 2018. Société Belge d'Orchidophilie ASBL - Tous droits réservés.