S.B.O.

Société Belge d'Orchidophilie ASBL

Evènements

se_module_calendrier_94 - style=default - background=
<<   201612<201711 décembre 2017 >20181   >>201812
lu ma me je ve sa di
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
94201712

Pub 1

Phalaenopsis parishii

Phalaenopsis parishii Rchb. F. 1865

Etymologie: Dédié au révérend Parish, découvreur de l'espèce.

Botanique de petite taille, la plante totale ne mesure pas plus de 10 à 20 cm. Phal. parishii est distribué dans l'Himalaya oriental (Assam) et de la Birmanie voisine (Moulmein) et de la Thaïlande.

En Thaïlande, cette espèce a été recueillie à environ 500 m d'altitude.

En Birmanie Phal. parishii pousse le long des cours d'eau en surplomb sur les branches d'arbres qui sont couverts de mousse, où il fait chaud et humide pendant la saison de croissance.

Les feuilles, elliptiques et bilobées mesurent 13 cm de long sur 5 cm de large. Il y a maximum six feuilles par pousses. Les racines sont charnues et glabres.

La tige est courte et recouverte par la base des feuilles. L'inflorescence porte au maximum 6 fleurs. Chaque fleur mesure plus ou moins deux cm et sont de forte texture presque cireuse.

Seul, le labelle est coloré dans un dégradé de teintes jaune-marron, alors que les pétales et les sépales sont blancs.

La floraison dure 4 semaines environ, et se produit au printemps et en hiver. La plante est semi-caduque et peut donc perdre ses feuilles totalement ou partiellement.

Le climat typique de mousson de son milieu naturel donne une courte période de croissance de mai à septembre où les pluies sont diluviennes : durant cette période, en culture, le Phalaenopsis lobbii doit rester humide et recevoir fréquemment de l'engrais.

Dans la nature, les pluies diminuent rapidement à partir d'octobre pour devenir inexistantes de novembre à février/mars.

Le repos est important pour la survie de la plante et sa floraison : quelques vaporisations sont alors suffisantes.

Dendrobium unicum

Dendrobium unicum Seidenfadden 1970

Plante épiphyte: La plante préfère être montée sur plaque avec un peu de sphagnum sous ses racines.

Une culture en pot est également possible avec un substrat composé d'écorces de pins, de billes d'argile et de sphagnum constituant un mélange suffisamment drainant.

Habitat: Thailande, Laos : régions chaudes et humides poussant en altitude entre 800-1500 mètres.

La plante fleurit en hiver et au printemps. Les fleurs sont magnifiques, d’une vive couleur orange et ayant un délicieux parfum de fruits exotiques et de mandarine.

Les arrosages seront abondants pendant toute la période de végétation puis les arrosages seront espacés jusqu'à les stopper lors de la période de repos.

Un engrais azoté pourra être donné dès l'apparition des nouvelles pousses. Lorsque les cannes sont arrivées à 3/4 de leur hauteur, on peut donner un engrais enrichi en potasse et en phosphore jusqu'à la période de repos

Hygrométrie : relativement élevée, il faut maintenir autour de la plante environ 75% de taux d'humidité.

Température : tempérée-chaude avec 20 à 25°C le jour et 15 à 18°C pour la température nocturne.

Division : par section du rhizome ou par séparation de keikis. Une lumière élevée surtout en période de repos avec entre 20 000 et 40 000 lux.

Phalaenopsis lobbii Sweet 1980

Origine : Indes, Bhoutan, Myanmar, Vietnam.

Floraison en hiver et au printemps. Sépales et pétales blanc-crème, lobe médian du labelle orné de deux larges bandes verticales noisette ou rouille. La base de la colonne est mouchetée de brun. On le trouve plus précisément au Boutan, en Assam et au Sikkim à une altitude variant de 350 à 450 mètres (Lobb l'aurait découvert à 1500 mètres) avec des étés chauds et humides et des hivers plus frais et secs. Les feuilles sont caducs sur les plantes les plus exposées au froid et celles-ci ne survivent que si leur système racinaire est bien développé et installé. Ce Phalaenopsis demande plus de lumière que la plupart des espèces.

La culture est plus facile si la plante est montée en épiphyte. Dans ce cas une humidité atmosphérique soutenue (autour de 60/70%) et régulière est indispensable. En pot, il faut utiliser un support de culture très grossier pour un drainage maximum. Fleur parfumée.

Dendrobium tetragonum Cunningham ex Lindley 1839

Trouvé en Nouvelle-Galles du Sud et nord du Queensland en Australie.

Espèce épiphyte de ravins humides à une altitude de 500 à 1200 mètres. Fleurit de l’automne jusqu'au printemps, les fleurs sont très parfumées avec un puissant parfum de vanille chocolatée. Pour sa culture, une lumière tamisée l’été et plus forte pendant sa période de repos pour espérer la voir refleurir, c’est une plante tempérée, mais qui s’adapte bien à différentes températures. Un taux d’hygrométrie variant entre 60 à 80% lui convient très bien.

Question substrat, un mélange d’écorces de pin, de sphaigne et de bille d’argex, lui fournit un bon drainage, mais le mieux est un montage sur plaque à condition de lui fournir suffisamment d’humidité ! Les arrosages doivent être abondants, mais à réduire l’hiver. Division : Elle peut se faire par section du rhizome.

Flash info

 PROCHAINE REUNION

 

Le jeudi 9 Novembre

 "PAVILLON ROODEBEEK"

Parc de Roodebeek

Woluwé St Lambert

A 19,30h

Projection

Montage

video  Basic

par CM

 

Club convivial pour

amateurs et débutants

Venez nous rejoindre

   Voir: ADHESION←clic

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
405
Hier :
1269
Mois :
13622
Il y a 13 utilisateurs en ligne

Copyright © 2017. Société Belge d'Orchidophilie ASBL - Tous droits réservés.