S.B.O.

Société Belge d'Orchidophilie ASBL

Evènements

se_module_calendrier_94 - style=default - background=
<<   201710<20189 octobre 2018 >201811   >>201910
lu ma me je ve sa di
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
94201810

Pub 1

Epicyclia Serena Oneill

Epicyclia Serena O’neill
Cette orchidée est un hybride entre Epicyclia Mabel Kanda x Encyclia cordigera
Epicyclia Mabel Kanda est, quant à lui, un hybride primaire entre Encyclia
Cordigera x Epidendrum paniculatum. Les fleurs de cette plante doivent leurs couleurs à Epidendrum paniculatum : les pétales et les sépales sont verts, le labelle est blanc.
Elles sont parfumées. Cette orchidée requiert une exposition assez lumineuse. La lumière favoriserait des floraisons abondantes.
Les conditions de la serre tempérée chaude ou chaude lui conviennent bien mais la plante s’adapte facilement à des températures moins élevées.
Il est conseillé d’arroser et de fertiliser régulièrement de la fin de l’hiver à la fin de l’automne.
En hiver, on peut espacer les arrosages et la fertilisation.
Le rempotage a de préférence lieu au printemps quand les jeunes pousses se développent. La multiplication peut se faire par division lors du rempotage. Il faut veiller à prélever 2 ou 3 anciens pseudo-bulbes avec la nouvelle pousse pour permettre à la division de reprendre rapidement.

Chysis bruennowiana

Chysis bruennowiana Rchb. f. & Warsz. 1857.
Le genre Chysis compte 6 espèces originaires d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud. Les premiers Chysis furent découverts en 1834 au Venezuela par J. Henchman ; ils ne furent décrits que 3 ans plus tard par J. Lindley. C’est une orchidée à port pendant. Ses pseudo-bulbes sont fusiformes. Ses grandes feuilles sont assez fines. La hampe florale apparaît en même temps que la jeune pousse. Les pétales et sépales sont charnus. La floraison a lieu au printemps  et dure environ 3 semaines. Les arrosages doivent être réguliers et abondants pendant toute la période de croissance. Il faut veiller à ne pas mouiller les jeunes pousses et les feuilles. Une fois les pseudo-bulbes matures, on réduit peu à peu les arrosages et après la chute des feuilles, en hiver, une période de repos complet est nécessaire. Quelques arrosages légers pour éviter le flétrissement des pseudo-bulbes suffisent. Cette plante demande à être exposée à la lumière mais n’apprécie pas le soleil direct qui peut brûler les feuilles. Elle se plaît au chaud pendant la période de croissance (dès la fin de l’hiver) et demande des températures plus fraîches en hiver. Une nette différence de température entre la période de croissance (c.-à-d. au printemps et en été) et la période de repos hivernal  ainsi qu’entre le jour et la nuit favorise la floraison. Le mode de développement de cette orchidée nécessite une culture en suspension (pot ou panier) car le poids des pseudo-bulbes peut facilement faire basculer la plante. Le substrat conseillé est composé d’écorce de pin, d’argile expansée et d’un peu de sphaigne. Ce Chysis, comme toutes les autres espèces d’ailleurs, n’aime pas trop être rempoté. Il est donc préférable de ne rempoter que tous les 3 / 4 ans sauf si la plante sort de son pot ou panier. Une hygrométrie de +/- 70 % et une bonne ventilation sont conseillées. Une fertilisation est indispensable pendant la période de croissance ; elle sera suspendue pendant la période de repos.

Cattleya aurantiaca

Cattleya aurantiaca [Bateman ex Lindley]P.N.Don 1840 (Guarianthe)
Le genre Cattleya fit tourner la tête des grands collectionneurs d’orchidées européens du 19ème siècle. L’extrême beauté des fleurs de ce genre déclencha la fameuse « orchidomania ». L’espèce Cattleya aurantiaca est originaire du Guatemala et des pays avoisinants. Elle est épiphyte dans les forêts tropicales humides, les vallons, les forêts chaudes de chênes entre 300 et 1 600 m d’altitude. En 1840 elle fut transférée dans le genre Cattleya.
Cette orchidée bifoliée a des pseudo-bulbes fusiformes. Ses fleurs sont d’un orange intense ; le labelle est entier, orange également mais marqué de quelques traces rouges au centre. Elles sont parmi les plus petites du genre (3 à 4 cm); elles s’ouvrent  toutes en même temps, en ombelle au bout de tiges longues de 30 à 45 cm. La floraison a généralement lieu de mars à mai.
Ce Cattleya se cultive de préférence en pot, dans un compost bien drainant. Les conditions tempérées sont les mieux adaptées car elles permettent d’obtenir les variations de t° jour/nuit ainsi que saisonnières indispensables aux floraisons. La plante doit impérativement être placée à la lumière tout en évitant le soleil direct du printemps à l’automne. Une humidité de 60% est souhaitable. En période de croissance l’arrosage doit être régulier mais modéré, le substrat doit être maintenu légèrement humide. En hiver, après la floraison, il faut réduire quelque peu les arrosages. Une courte période de repos est même souhaitable. On fertilise durant la période de croissance.  Le rempotage est conseillé tous les 2 ans, au début de la croissance de la plante c.-à-d. lorsque les jeunes pousses démarrent, le plus souvent au printemps.

Bulbophyllum nymphopolitanum

Bulbophyllum nymphopolitanum Kraenzl. 1916
Ce Bulbophyllum doit son nom d’espèce en référence à Nymphenburg, un arrondissement de la Ville de Münich, où se trouve le Jardin Botanique de Münich.
Cette orchidée épiphyte, parfois lithophyte, est endémique des Philippines.
Elle y pousse du niveau de la mer jusqu’à environ 1 000 mètres. Elle apprécie donc les conditions de la serre chaude.
Cette plante est de petite taille. Chaque pseudo-bulbe est surmonté d’une feuille coriace. Les hampes florales sont courtes et les fleurs poussent en-dessous des feuilles. La floraison a généralement lieu en fin d’hiver. Son odeur est très désagréable.
Le labelle est attaché à la base de la colonne par un filet. Il est donc très mobile et permet de catapulter l’insecte pollinisateur sur les pollinies.
Elle se plaît à l’ombre et se cultive de préférence en panier garni d’un substrat composé d’écorce de pin et de sphaigne.
Ce Bulbophyllum requiert des arrosages réguliers et abondants pendant la croissance. Il est vivement conseillé de diminuer les arrosages en hiver. 
Etant donné que ce Bulbo a, comme la plupart des autres espèces, un système racinaire court et fin, il n’apprécie pas que le substrat se dessèche complètement.
Le rempotage aura lieu tous les 2 ans lorsque les nouvelles pousses apparaissent.
Si la plante se développe en dehors du pot ou panier, il est recommandé de diviser la plante.

Flash info

 

 PROCHAINE REUNION

ATTENTION !!

CHANGEMENT

DE DATE

Le jeudi 18 octobre

19,30h

 "PAVILLON ROODEBEEK"

Parc de Roodebeek

Woluwé St Lambert

à 20h conférence

Les Laelia par Fr.L

4ee0450d7783e8ff60aa3df0e0f2af711

Club convivial pour

amateurs et débutants

Venez nous rejoindre

   Voir: ADHESION←clic

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
538
Hier :
1700
Mois :
30164
Il y a 20 utilisateurs en ligne

Copyright © 2017. Société Belge d'Orchidophilie ASBL - Tous droits réservés.