S.B.O.

Société Belge d'Orchidophilie ASBL

Evènements

se_module_calendrier_94 - style=default - background=
<<   201805<20194 mai 2019 >20196   >>202005
lu ma me je ve sa di
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
94201905

Pub = Liens vers les producteurs

Image2

Dendrochilum glumaceum
Le genre Dendrochilum, relativement rare en culture, compte environ 300 espèces reconnaissables à leur floraison en épis serrés. L’espèce glumaceum fut découverte aux Philippines par le botaniste H. Cuming et décrite par J. Lindley en 1841. Elle y vit en épiphyte ou lithophyte, entre 700 et 2 000 m d’altitude. Chaque pseudobulbe porte une feuille. Les fines inflorescences d’environ 50 cm de long se forment généralement en même temps que les nouvelles pousses et apparaissent au centre de celles-ci. Elles sont arquées, légères, souples et recouvertes d’une bractée. Elles portent de très nombreuses petites fleurs blanches et agréablement parfumées ; le labelle est jaune. Elle fleurit le plus souvent en fin d’hiver. La floraison peut durer de 3 à 6 semaines.
Cette plante demande des arrosages fréquents et réguliers en période de croissance des pseudobulbes tout en veillant à laisser sécher le substrat entre 2 arrosages. Dès la fin de la croissance, on espace les apports d’eau. Comme cette plante n’exige pas de période de repos, on peut fertiliser toute l’année à raison de toutes les 2 semaines en période de croissance et une fois toutes les 3 semaines le reste de l’année.
La serre tempérée à tempérée chaude lui convient bien. En hiver la température ne doit absolument pas descendre sous les 12 °. Un écart de température jour-nuit d’environ 5° est nécessaire à l’induction florale. Une exposition à la lumière est également indispensable. Si la lumière est insuffisante, la nouvelle pousse risque d’avorter ou alors elle va se développer mais sans inflorescence.
La culture de cette orchidée se fait en pot ou en panier suspendu garni d’écorce de pin de granulométrie moyenne et d’un peu de sphaigne.
Une hygrométrie élevée et par conséquent une bonne ventilation s’imposent en tout temps.
Si elle doit avoir lieu, la multiplication de cette plante se fait par division de la touffe de pseudobulbes, au printemps ; on profite alors de l’occasion pour la rempoter car cette orchidée supporte assez mal le rempotage.
Les Dendrochilum sont dans l’ensemble sensibles à l’excès d’humidité dans les pots, cela entraîne très souvent la pourriture des racines.

Flash info

 

 PROCHAINE REUNION

ATTENTION !!

Prochaine réunion

Le jeudi 16 Mai

à 19,30 h

 "PAVILLON ROODEBEEK"

Parc de Roodebeek

Woluwé St Lambert

Venez adhérer

4ee0450d7783e8ff60aa3df0e0f2af711

Club convivial pour

amateurs et débutants

Venez nous rejoindre

   Voir: ADHESION←clic

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
11
Hier :
1599
Mois :
28478
Il y a 3 utilisateurs en ligne

Copyright © 2019. Société Belge d'Orchidophilie ASBL - Tous droits réservés.