S.B.O.

Société Belge d'Orchidophilie ASBL

Evènements

se_module_calendrier_94 - style=default - background=
<<   201612<201711 décembre 2017 >20181   >>201812
lu ma me je ve sa di
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
94201712

Pub 1

Les Mormodes

Mormodes Lindl. 1836

Sous-Famille : Epidendroideae,Tribu : Cymbidieae,

Sous-Tribu : Catasetinae.

Espèce type  Mormodes atropurpurea Lindley 1836 = M. hookeri Lem. 1851

Origine du nom : Grec mormo : fantôme, monstre hideux, et oides : comme (référence à la forme étrange des fleurs)

Mormodes est un genre d'orchidées épiphytes d'Amérique du Sud comptant environ 70 espèces.

Son ère de répartition s'étale du Mexique jusqu'en Bolivie et au Brésil.

Ont les trouvent notamment dans les forêts tropicales inférieures à basse altitude et le plus souvent sur les parties pourries d'arbres ou de branches tombées et sur les troncs d'arbres.

Les orchidées Mormodes, sont classées en tant que membres de la sous-tribu Catasetinae. Ainsi que les Clowesia, Catasetum, Cycnoches et Dressleria.

Ce sont des plantes épiphytes à feuilles caduques, la tige portant l'inflorescence part du milieu du pseudo-bulbe charnus une fois que la nouvelle croissance vient à échéance après la saison sèche.

C’est ce qui la différencie du genre Catasetum, dont la tige part de la base du pseudo-bulbe.

Les pseudo-bulbes sont charnus et profondément veinés; ils portent plusieurs feuilles distiques, plicatives et caduques.

Ce genre de petites plantes est intéressant et produit des fleurs parfumées sur grappes dressées.

Les Mormodes sont parfois identifiées comme « l'hirondelle volante », « la fée » ou l'orchidée « gobelin », ses fleurs sont asymétriques avec le labelle tordu sur le côté.

Les cultivateurs tentent de minimiser cette caractéristique inhérente du genre.

Ses fleurs « parfaites » ont deux segments masculins et féminins. Certaines espèces peuvent produire des fleurs unisexuées qui ont une apparence différente de celle des fleurs bisexuelles habituelles.

Peu de temps après la floraison, les plantes perdent leurs feuilles en préparation d'une saison sèche. et ne devraient pas être arrosées jusqu'au retour de la croissance à moins que les pseudo-bulbes se soient beaucoup ratatiner.

Au moment ou les plantes sortent de leur période sèche, la croissance est très rapide, lorsque celle-ci est suffisamment développée, ils ont besoin d'être arrosé copieusement, et fertilisé .

La culture des Catasetinae n'est pas difficile. Il faut juste comprendre et respecter leur rythme de croissance.

N.B: Une grande attention est donc nécessaire, pour suivre la culture et cesser l'arrosage pendant la période sèche et de reprendre seulement après que la plante est sortie de son repos.

Ont évitera la pourriture, auxquelles ces plantes sont sensibles !

Des pots en terre cuite sont à privilégier afin d’obtenir plus de stabilité et ainsi éviter la culbute, les pots n’incluant qu’un pseudo-bulbe assez lourd et d’un volume important !

Le substrat à préconiser serait composé de sphaigne et de fines écorces de pin.

Fiche de culture des Catasetinae en général:

Mormodes , ( Cycnoches, Catasetums, et Clowesia )

Chez les Catasetinae, on observe deux périodes bien distinctes: une période de croissance et une période de repos (dormance).

Pour réussir à cultiver votre orchidée dans des conditions optimales, il est important de comprendre et de respecter ces phases. Lorsque les plantes sont en croissance active, il faut maintenir

constamment l'humidité du substrat et fertiliser régulièrement. C’est essentiel pour que votre orchidée se développe.

Quand la plante est en période repos, ne pas ou très peu l’arroser (on pourra éventuellement la brumiser) car les pseudo-bulbes auront stocké suffisamment d'eau et de nutriments pendant la période de croissance.

Vous devrez simplement observer votre orchidée pour connaître ses besoins et savoir quand faire les ajustements de culture nécessaires.

Voici en détail ce que vous devez observer :

Au début du printemps:

Les Catasetinae commencent leur nouvelle croissance au début du printemps. Toutefois, l'arrosage ne doit reprendre qu’après l’apparition des nouvelles racines et quand celles-ci mesureront entre 8 et 10 cm.

Fred Clarke, le créateur américain des nombreux hybrides primés qui ont fait sa renommée (dont Fdk. After Dark ‘SVO Black Pearl’ FCC/AOS) insiste beaucoup sur ce point :

« Attendre que les nouvelles racines soient bien développées pour recommencer l’arrosage.

Attendre pour arroser n’est pas facile, mon instinct naturel m’incitait à commencer l'arrosage dès que je constatais la reprise

de la croissance, mais j'ai appris suite à différents essais et erreurs qu'il vaut mieux attendre pour commencer à arroser que de

commencer trop tôt. Je pense également que les racines des Catasetinae se détériorent au cours de la période de repos et qu’elles sont alors moins actives pour absorber l'humidité et les nutriments.

C’est pourquoi les nouvelles racines sont vitales pour la santé des plantes et qu’il ne faut surtout pas arroser trop tôt ».

Fin du printemps-été:

Une fois que les nouvelles racines sont suffisamment développées, débute la période où les nouveaux pseudo-bulbes apparaissent. Pendant 3 à 4 mois, votre orchidée va se développer d’une façon

impressionnante, sa taille va probablement doubler. Elle a donc besoin d’arrosages réguliers de façon à maintenir le substrat en permanence humide et d’une fertilisation régulière.

Dans la plupart des cas, il faudra l’arroser 2 ou 3 fois par semaine. Un engrais équilibré (type Orchid Focus Croissance) est nécessaire. Une

intensité lumineuse égale ou supérieure à celle requise pour Cattleya aidera également à assurer une forte croissance et une belle floraison.

C’est maintenant que les soins attentifs que vous avez apporté à la culture de votre orchidée vont commencer à être récompensés: la période de floraison démarre !

Automne-Hiver:

Quelques temps après la floraison, en fin d'automne, les plantes vont commencer à entrer dans la phase de repos. Comprendre les signaux du début de cette période et leurs facteurs de déclenchement est très important.

Les signaux sont le jaunissement et le brunissement du bout des feuilles: Stoppez alors l’apport d’engrais et réduisez de moitié les arrosages.

Puis quand la plupart des feuilles seront jaune/marron ou seront tombées, suspendre totalement les arrosages.

La règle générale à suivre est la suivante: A partir du 15 novembre, ne plus faire d’apport d’engrais et réduire les arrosages de moitié.

Au 1er janvier, la plupart des feuilles doivent avoir jauni et être de la croissance, mais j'ai appris suite à différents essais et erreurs qu'il vaut mieux attendre pour commencer à arroser que de

commencer trop tôt. Je pense également que les racines des Catasetinae se détériorent au cours de la période de repos et qu’elles sont alors moins actives pour absorber l'humidité et les nutriments.

C’est pourquoi les nouvelles racines sont vitales pour la santé des plantes et qu’il ne faut surtout pas arroser trop tôt ».

Fin du printemps-été:

Une fois que les nouvelles racines sont suffisamment développées, débute la période où les nouveaux pseudo-bulbes apparaissent. Pendant 3 à 4 mois, votre orchidée va se développer d’une façon

impressionnante, sa taille va probablement doubler. Elle a donc besoin d’arrosages réguliers de façon à maintenir le substrat en permanence humide et d’une fertilisation régulière.

Dans la plupart des cas, il faudra l’arroser 2 ou 3 fois par semaine. Un engrais équilibré (type Orchid Focus Croissance) est nécessaire.

Une intensité lumineuse égale ou supérieure à celle requise pour Cattleya aidera également à assurer une forte croissance et une belle floraison.

C’est maintenant que les soins attentifs que vous avez apporté à la culture de votre orchidée vont commencer à être récompensés: la période de floraison démarre !

Automne-Hiver:

Quelques temps après la floraison, en fin d'automne, les plantes vont commencer à entrer dans la phase de repos. Comprendre les signaux du début de cette période et leurs facteurs de déclenchement est très important.

Les signaux sont le jaunissement et le brunissement du bout des feuilles: Stoppez alors l’apport d’engrais et réduisez de moitié les arrosages. Puis quand la plupart des feuilles seront jaune/marron ou seront tombées, suspendre totalement

les arrosages.

La règle générale à suivre est la suivante: A partir du 15 novembre, ne plus faire d’apport d’engrais et réduire les arrosages de moitié.

Au 1er janvier, la plupart des feuilles doivent avoir jauni et être

tombées, stopper alors tout arrosage à cette date même s’il reste quelques feuilles. L’entrée de votre orchidée en période de repos est causée par plusieurs facteurs : la maturité du pseudo-bulbe, la réduction de la longueur du jour, des températures plus fraîches et une diminution de l'humidité autour des racines. Dans la plupart des pays, la période de repos se déclenche naturellement.

Cependant, lorsque les plantes sont cultivées dans les zones chaudes (par exemple au sud du Texas, en Floride ou à Hawaii) ou dans votre maison ou encore sous un éclairage artificiel, il arrive que la période de repos doive être provoquée.      

.L’arrêt de l'arrosage début janvier, indépendamment du nombre de feuilles encore vertes, va déclencher cette période.

N.B: Vous n’hydraterez votre orchidée en repos que si ses pseudo-bulbes se rident de façon inquiétante.

Habituellement un arrosage léger ou une brumisation, suffiront pour qu’ils reprennent leur apparence normale.

En résumé:

A la reprise de la croissance, attendre pour arroser que les nouvelles racines soient bien développées et mesurent entre 8 et 12 cm. (Ne soyez pas pressés d’arroser, il est préférable de patienter, plutôt que de commencer trop tôt)

Arroser et fertiliser fréquemment pendant la phase de croissance active.

Arrêtez la fertilisation et réduire l’arrosage de moitié vers la mi-novembre.

Cessez tout arrosage au 1er Janvier.

Luminosité: Les Catasetinae ont les mêmes besoins que les Cattleyas. Toutefois, elles sont très adaptables et réussissent très bien avec moins ou plus de lumière.

Pour une croissance optimale, préférez une exposition au sud ou à un endroit bien ensoleillé, devant une baie vitrée ou une fenêtre avec un voilage.

Substrat: Nous utilisons un mélange bien drainant composé de mousse de sphaigne, écorces de pin et perlite.

Contenant: Les pots en plastique transparents sont bien adaptés, mais on peut également utiliser de préférence des pots en terre cuite ( plus stable), des paniers, et des supports en écorce de liège.

Les Catasetinae n'aiment pas être rempotés, aussi choisissez un pot de taille suffisante qui permettra 2-3 ans de croissance, avant le prochain rempotage.

Engrais: En période de croissance active, utilisez à chaque arrosage un engrais équilibré.

Pendant la floraison, optez pour un engrais spécial floraison.

Air: Les Catasetinae apprécient une bonne ventilation. Si vous cultivez votre orchidée dans une serre, utilisez votre/vos ventilateur(s).

Votre orchidée appréciera également d’être suspendue ce qui lui permettrait de bénéficier d’un mouvement d'air maximum.

Température et Humidité:

La culture peut être menée en climat tempéré, ou tempéré chaud, les Fredclarkearas ( hybrides crées par Fred Clarke) sont plutôt tolérants de ce côté. Des températures nocturnes plus fraîches (aux alentours de 15°C) sont bien supportées pendant le repos hivernal.

Hygrométrie: aux alentours de 60% minimum, si cela est possible.

Rempotage et division: A pratiquer au début de la période de croissance et avant l’apparition des nouvelles racines. (Souvenez-vous : pas d'arrosage jusqu'à ce que les racines soient bien établies, 8 à 12 cm de long).

Contrairement à la plupart des orchidées, les Catasetinae se portent bien si on les divise régulièrement. Les divisions se font en coupant avec un outil stérile ou en tirant délicatement sur les pseudo-bulbes. Essayez d’obtenir des divisons de 2 à 5 pseudo-bulbes.

Les insectes ravageurs: Les Catasetinae sont généralement exempts d'organismes nuisibles, toutefois certains insectes peuvent être attirés par leurs feuilles appétissantes.

Ne vous dites pas que, les feuilles tombant pendant la période de repos, il est inutile de les traiter en cas d’attaque . Vérifiez régulièrement la face intérieure des feuilles.

Si vous découvrez des insectes, prélevez un échantillon et montrez le à un spécialiste de votre jardinerie. Ces conseils de culture générale s'appliquent dans la plupart des situations.

Chaque orchidophile ayant ses propres conditions de culture, nous vous invitons à faire des ajustements en fonction de votre expérience et vos conditions.

Vous verrez qu’une fois les règles de base comprises (cf. En résumé), vous aurez beaucoup de plaisir à voir votre orchidée s’épanouir au fil des années.

Descriptions de quelques Mormodes:

L’orchidée noire: After Dark ‘SVO Black Pearl’

Est le résultat, d’une hybridation réalisée par Fred Clarke

Cette orchidée aux fleurs noires si particulières est issue du croisement entre Catasetum Donna Wise et Mormodia Painted Desert (Clowesia Rebecca Northen x Mormodes sinuata).

Sa culture s’apparente donc à celle des trois genres dont elle est issue (Catasetum, Mormodes, Clowesia). Fredclarkeara

Mormodes buccinator Description: la plante fleurit de l'hiver au printemps avec des fleurs large de 6,5 cm de sept à douze. Les fleurs ont un parfum de menthe forte-menthol.

Distribution: la plante se trouve le plus souvent dans la forêt des basses terres du Mexique, Guatemala, Honduras, Nicaragua, Venezuela, Colombie et Brésil à une altitude de 450 à 1500 mètres

Culture intermédiaire à conditions chaudes avec partiellement une

lumière vive. Eau régulièrement au cours de la saison . En période de dormance réduire l'arrosage de plus en plus.

Au cours de la dormance seulement de l’eau environ deux fois par mois pour garder des pseudo-bulbes non ratatinés. Reprendre l'arrosage normalement quand les nouvelles pousses se produisent au printemps.

Mormodes colossus Description: la plante fleurit au printemps avec plusieurs fleurs larges de 12 cm.

Distribution: se trouve dans les forêts montagneuses du Costa Rica et le Panama entre 1200 et 2100 mètres d'altitude.

Culture intermédiaire à conditions chaudes avec partiellement une

lumière vive. Eau régulièrement au cours de la saison .

En période de dormance réduire l'arrosage de plus en plus. Au cours de la dormance arroser environ deux fois par mois pour garder des pseudo-bulbes non ratatinés.

Reprendre l'arrosage normalement au printemps quand les nouvelles pousses apparaissent.

Nom commun : La Mormodes gigantesque.

Mormodes hookeri : la plante fleurit en été avec plusieurs fleurs.

Distribution: la plante se trouve au Costa Rica et au Panama. Mêmes conditions de culture que précédemment. Nom commun Hooker Mormodes .

Mormodes skinneri: Description: la plante fleurit de la fin du printemps à l'été avec de nombreuses fleurs parfumées de 6 cm.

Distribution: la plante se trouve au Costa Rica à une altitude de 500 à 1500 mètres. Les conditions de culture sont les mêmes.

Nom commun : Mormodes de Skinner.

Mormodes speciosa: Description: la plante fleurit de la fin du printemps à l'été avec nombreuses fleurs parfumées de 6 cm.

Distribution: la plante se trouve en Colombie à des altitudes autour de 1200 à 1500 mètres. Mêmes conditions de culture.

Nom commun : La Mormodes exceptionnelle.

Mormodes badia: Description: la plante fleurit d'automne à l'hiver avec des fleurs larges de 5 cm jusqu'à vingt-cinq. Les fleurs sont odorantes. Les plantes sont pollinisées par les abeilles euglossines.

Distribution: Cette plante épiphyte est endémique au Mexique sur la côte centrale du Pacifique dans les états de Nayarit et Jalisco, elle pousse sur des branches de chênes et autres arbres 300 à 1700 mètres

et souvent sur des bois en décomposition. Les inflorescences latérales naissent sur les pseudo-bulbes sans feuilles de l'année passée et portent d'assez nombreuses fleurs rouge sombre au parfum de chocolat.

Ses pseudo-bulbes, coniques-ovoïdes, entourés de bractées parcheminées, portent une épine après la chute des feuilles. Conditions de culture frais à chaud.

Mêmes conditions de culture que précédemment pour les arrosages.

Nom commun : Le mormodes terne brun-rouge.

Mormodes lawrenceana: Description: la plante fleurit en été avec des fleurs larges de 6,25 cm. L’inflorescence porte dix à quinze fleurs. Distribution: cette plante se trouve le plus souvent dans la forêt en Colombie.

Lorsqu’elle fleurit le pseudo-bulbe a perdu ses feuilles. Les fleurs ont une fragrance de pin. La culture est identique aux précédentes.

             

 

 

 

 

 

 

 

 

In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player

Powered by RS Web Solutions

Flash info

 PROCHAINE REUNION

 

Le jeudi 9 Novembre

 "PAVILLON ROODEBEEK"

Parc de Roodebeek

Woluwé St Lambert

A 19,30h

Projection

Montage

video  Basic

par CM

 

Club convivial pour

amateurs et débutants

Venez nous rejoindre

   Voir: ADHESION←clic

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
405
Hier :
1269
Mois :
13622
Il y a 14 utilisateurs en ligne

Copyright © 2017. Société Belge d'Orchidophilie ASBL - Tous droits réservés.