S.B.O.

Société Belge d'Orchidophilie ASBL

Evènements

se_module_calendrier_94 - style=default - background=
<<   201612<201711 décembre 2017 >20181   >>201812
lu ma me je ve sa di
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
94201712

Pub 1

Les Epidendrum

Le genre fût établi par C. Linné, en 1753.

Nom issu du grec EPI = sur et DENDRON = arbre
Les Epidendrum sont des plantes sympodiales.

Lors des débuts du classement de la taxinomie, Karl von Linné y inclus toutes les espèces d'orchidées épiphytes connues à cette époque, c'était en 1753 !
Les plantes du genre Epidendrum possède une grande aire de répartition où les conditions climatiques varient énormément.
Les Epidendrum sont originaires de l'Amérique tropicale et semi-tropicale, de la Caroline du Sud au sud par le Mexique et de l'Amérique centrale à l'Argentine. Ces orchidées sont extrêmement réparties en de nombreux habitats. Ils peuvent se trouver à des altitudes du niveau de la mer à 3650m., le plus souvent dans toute une gamme de climats allant des forêts tropicales à saison sèche, des pentes herbeuses en plein soleil, à la jungle chaude et torride, ainsi que dans des forêts nuageuses humides et fraîches.
La plupart sont épiphytes, certaines sont lithophytes et d'autres terrestres.
Le genre Epidendrum comporte environ un millier d'espèces très variées aussi bien par la taille que par l'aspect.
La multiplication peut se faire facilement par séparation des tiges ou des pseudo bulbes. Les Epidendrum font partie des premières orchidées qui furent importées en Europe
Ils sont proches parents des genres Cattleya, Laelia et Encyclia. Ces quatre genres ont fréquemment été hybridés par les amateurs. Les Epidendrum ont été auparavant appelé l'orchidée du pauvre. Ceci pour plusieurs raisons, ils étaient largement distribués, ce qui rendaient leurs acquisitions plus facile à l'époque à des prix plus abordables comparativement aux autres dont les montants prohibitifs n'étaient accessibles et cultivées, que par les gens riches.
Ils sont maintenant largement présent en distribution et naturalisés dans la plupart des pays tropicaux et subtropicaux.
Anciennement le genre Epidendrum incluait des plantes actuellement classée comme Encyclia (+/-180 espèces) qui fut détachée du genre en 1961. Osterdella (+/- 70 espèces) Psychilus (+/-15 espèces) et Nanodes (+/-30 espèces).
Selon les estimations actuelles le nombre d'Epidendrum serait d' environ 1000 espèces.
Pour la petite histoire l'Epidendrum cochleatum, à la distinction d'être la première orchidée épiphyte à fleurir en captivité, un événement qui a eu lieu en Angleterre en 1787. Cet Epidendrum a subi un turbulent transfert de genre puisqu'il est passé d'abord dans le genre Encyclia, puis Prostechea, et Anachelium ! Ce qui est sûr c'est qu'il a gardé son nom initial « cochleatum ».
Faite une recherche sur Google et vous le trouverez sous les quatre genres différents ! A vous de choisir !
Les Epidendrum sont appréciés pour leurs fleurs éclatantes, odorantes et durables qui dans de nombreuses espèces sont abondantes pendant un grande partie de l'année. Ils sont très diversifiés par leur taille et leur aspect suivant les espèces, de cette très grande famille.

Mais il y a un trait commun à tous, c'est leur adaptation et résistance aux conditions climatiques très différentes passant du plein soleil, parfois au gel prolongé, une sécheresse temporaire à une forte humidité, c'est une plante « tous terrains » suivant le cas épiphyte, lithophyte ou terrestre !
Lors de l'acquisition d'un Epidendrum, ayez le bon reflexe de demander son nom bien entendu, mais si possible son origine afin de connaître les exigences de la plante pour lui donner la culture la plus adéquate possible ! Ils sont, le plus souvent grands amateurs de lumière vive. Certaines espèces poussent en plein soleil, comme l'Epidendrum ibaguense.
Les fleurs du genre ont des dimensions très variables d' approximativement 6mm à 15cm. Ce sont des mesures données sur un site américain (1 quart de pouce à 6 pouces de diamètre).
Les Epidendrum présentent deux morphologies différentes, l'une avec des pseudos bulbes sur un rhizome ramifié semblable aux Encyclia, l'autre avec des tiges dressées du style roseaux, sans pseudos bulbes. L'épi floral, rarement ramifié, pousse au sommet du pseudo bulbe ou de la tige.
En général les Epidendrum se présentent sous forme de cannes avec des feuilles alternées sur les côtés. Toutes les tailles sont possibles, de celle d'un dé à coudre comme l'Epidendrum miserum à 2 mètres voire plus, avec l'Epidendrum cristatum .
Certains ont cependant des pseudo bulbes d'où poussent 2 à 3 feuilles (genre Encyclia).
Vu, la diversité d'habitat, il est difficile de donner des conseils, mais plutôt une méthode de culture basique à variée suivant l'origine de certaines plantes. La culture des plantes couramment trouvée en jardinerie est considérée comme facile.
Un des plus courants, vendu en jardinerie et aux expositions c'est Epidendrum radicans ''Ballerina'' qui en fait est une marque déposée
mais pas un hybride d'orchidée enregistré. Il figure dans le registre RHS depuis 1900.
Les Epidendrum radicans "ballerina" et aussi les espèces Epidendrum radicans Pavon ex Lindley 1831 sont de couleurs variées, rouge, jaune, orange, rose, lavande clair et blanc.

Cette plante est nommée Epidendrum Reed-souches ou Reed-stem lorsque l'on consulte certains sites américain.
Ci-après, une traduction glanée sur un de leur site, la culture de cet Epidendrum qu'ils désignent également comme des orchidées roseaux.
Ici en Californie du Sud, ils survivent à l'extérieur avec très peu d'effort. Bien sûr, ils vont geler et après les gelées, ils vont récupérer et repartir en se ramifiant et se reformer plus fortement. En regardant les fleurs attentivement elles ressemblent en miniature parfaitement à des grandes Cattleya.
Les fleurs forment des grappes à l'extrémité des tiges, la tige ne cesse de s'allonger et produit une très longue floraison qui dure presque toute l'année. Seul un gel arrêtera cette abondante floraison. Celles-ci croissent en plein soleil dans un substrat de plantation avec un excellent drainage.
Il est a conseiller de surélever le substrat afin de créer un drainage supplémentaire qui convient mieux aux besoins des orchidées. Un mélange de plantation avec de l'écorce et de l'humus fonctionne très bien. L'alimentation foliaire fonctionnera mieux, comme la plupart des racines sont au-dessus du sol. Ils prendront leur nutrition avec l'eau passante.
Beaucoup de personnes, développent des Epidendrum Reed souches dans de grande boîte en bois ou en pot de terre cuite sur leur terrasse, en plein soleil. Si vous voulez qu'ils poussent fort et en bonne santé, beaucoup de soleil feront l'affaire. Sans un soleil fort ils auront tendance a croître tendrement et faiblement. Les attacher à un tuteur est une nécessité car ils ne tiennent par d'eux-mêmes c'est une bonne idée d'avoir une forte fixation dans le milieu de la plante. La couleur la plus commune est l'orange, mais ont les trouvent maintenant dans une grande variété de couleurs. Vous trouverez lors de vos voyages, les couleurs orange, rose, rouge, rouge vif, lavande, blanche etc... Ils ont été largement hybridés avec d'autres orchidées compatibles et il y a beaucoup de variétés sur le marché. L'Epi-Cattleya est probablement la plus répandue, avec des fleurs de deux ou trois pouces de diamètre (de 5 à 7,5cm). Ce type d'hybridation réduit considérablement la taille de la plante, et également le nombre de fleurs
Les fleurs sont cependant beaucoup plus grandes et dans une plus large gamme de couleurs.
Passons maintenant à la description de quelques Epidendrum parmis les plus beaux, les plus rares, les plus petits, plus grands, etc....

Epidendrum difforme Jacq. 1760-
Origine : répandue dans toute l'Amérique tropicale Epidendrum difforme est très variable et s'adapte à de nombreux habitats. Il pousse sur des branches d'arbres dans les forêts tropicales jusqu'à 3000 mètres d'altitude. De taille moyenne et variable en fonction du lieu et les conditions de croissance. La hampe florale est pendante ou droite. Taille de la fleur: +/-3cm Description: Les fleurs sont petites et vert pâle ou blanc. Les fleurs cireuses et presque transparentes avec un parfum agréable. Beaucoup de fleurs fleurissent près de la pointe d'une inflorescence terminale.
La floraison débute au printemps. Température de croissance: frais à chaud. Informations complémentaires: Epidendrum difforme est une espèce très répandue et diversifiée avec de nombreuses variantes. Certains botanistes ont proposé de diviser cette espèce en plusieurs espèces distinctes. Surveillez les changements de taxonomie à l'avenir. Cultivez cette espèce montés sur liège ou dans un panier à lattes ou en pot avec un excellent drainage et un substrat grossier. Arroser et fertiliser régulièrement. Il s'adapte à de nombreuses techniques de culture différentes en températures. Synonymes: difformis Amphiglottis, difformis Auliza, Epidendrum apaganum, Epidendrum, Epidendrum difforme, Epidendrum radiatum, virens Epidendrum, virens Hormidium, Neolehmannia apagana.
Epidendrum ibaguense H.B.K. 1816
Orchidée dite crucifix.
Origine : du sud du Mexique à l'Argentine l'Epidendrum ibaguense pousse sur les rochers ou comme une orchidée terrestre. Plante de grande taille. Les plantes sont variables mais en général ont des tiges dressées avec beaucoup de feuilles espacées le long de la tige. Parfois des keikis se forment sur ​​la tige de la fleur. Taille de la fleur: 3,25 cm. Description: Les fleurs de l' Epidendrum ibaguense
sont de couleurs vives.
Les fleurs s'ouvrent sur ​​une période de temps prolongée et parfois
la floraison est constante. La température de croissance est chaude. Informations complémentaires: Epidendrum ibaguense est très répandu et adaptable. Les grands spécimens semblent être toujours en fleurs. Facile à cultiver. Fournir un pot avec un mélange pour orchidée terrestre bien drainé. Cultiver en pleine lumière, le feuillage doit être jaune-vert. Arrosage régulier, maintenir de la température et de l'humidité tout au long de l'année pour obtenir les meilleurs résultats. Synonymes: Epidendrum baumannianum, Epidendrum bituberculatum, Epidendrum fraternum, Epidendrum miquelii, planiceps Epidendrum, Epidendrum smithii, Epidendrum sororium.
Epidendrum radicans Pavon ex Lindley 1831 ou E. ballerina.
Origine : plante très répandue qui pousse au Puerto Rico, Mexique, Guatemala, El Salvador, Honduras, Nicaragua, Costa Rica, Panama, Venezuela et Colombie C'est une plante de grande taille.
Epidendrum radicans est une espèce répandue qui pousse comme une plante terrestre ou lithophyte dans les prairies rocheuses humides et les zones perturbées dans les forêts de pins et de chênes mixtes. Il se trouve de plus souvent entre 900 et 2500 m d'altitude. Il diffère des Epidendrum ibaguense H.B.K. en ayant des racines tout au long de la tige et une habitude rampante, jamais cespiteuses.
Les fleurs de E. radicans sont produites sur une inflorescence terminale qui pousse à 50 cm de hauteur. Beaucoup de fleurs sont groupées à l'extrémité de la tige et les fleurs s'ouvrent sur ​​une période de temps allant du printemps à l'automne. Température de croissance: chaud à frais. E. radicans est l'un des plus courants de
l'espèce dit « roseaux » souches . Facile à cultiver il est étroitement liée à E. ibaguense . Très courant chez les vendeurs, vendu sous le nom « Epidendrum ballerina ».
Epidendrum antonense Hágsater 1993 Photo Origine : Panama Epidendrum antonense pousse sur les arbres.
dans les forêts de montagnes humides 70-800 mètres d'altitude. Les plantes sont fréquemment trouvées le plus souvent près des ruisseaux ou plans d'eau. Taille : Petite et moyenne avec des tiges droites et charnues comme un roseau qui sont couvertes de feuilles verdâtres-violet. Pousse sur les arbres. Taille de la fleur: env. 2cm Description: Les fleurs de l' Epidendrum antonense sont produites sur une tige de fleur persistante qui pousse à 10 cm. Ne pas couper la tige florale quand les fleurs se fânent, car la tige peut produire de nouvelles fleurs pendant de nombreuses années. Inodore. Floraison: Été. température de croissance: chaude Informations complémentaires: Cette espèce a été nommée pour la vallée Anton au Panama parce que c'est là que le spécimen type a été découvert en pleine croissance. Monté sur ​​écorce de liège ou plaques de fougères arborescentes ou dans des paniers à lattes. Cette plante a besoin de conditions de croissance chaudes et humides avec beaucoup de circulation de l'air. Synonymes: Aucun.
Epidendrum pseudepidendrum Spectabile
Origine : Costa Rica et du Panama. Cet Epidendrum pousse sur les arbres dans des forêts tropicales de plaine jusqu'à 2000 mètres d'altitude. Plante de grande taille. Les tiges sont comme des roseaux avec quelques feuilles. La fleur étonnante et durable mesure environ 7,5cm. Les pétales et les sépales sont vert-pomme, le labelle est cireux et d'un orange saisissant ! Ne retirez pas les pointes après la floraison car ils refleuriront année après année.
Epidendrum nocturnum Jacquin 1760
Origine : Plante qui se trouve le plus souvent dans les forêts montagneuses humides de la Floride aux États-Unis, jusqu'au Pérou et la Bolivie à des altitudes de 100 à 1980 mètres. Nom commun: Nuit parfumée. Cet Epidendrum originaire de l'Amérique tropicale est l'une des espèces d'orchidées les plus répandues. Il se trouve la plupart du temps sur les arbres dans les forêts montagneuses humides. On la trouve également en altitude sur des rochers dans des résidus feuillus.
Taille: Grand Epidendrum aux tiges comme des roseaux et il a des feuilles un peu coriaces espacées le long de la tige. La fleur peu mesurer jusqu'à 13,5 cm. Fleurs et plantes de tailles variables. Les fleurs sont grandes et ont des pétales et sépales étroits. Elles s'ouvrent pendant une longue période et ont un parfum doux et agréable la nuit. Saison de floraison: de l'été à l'automne. Température de croissance: chaud à frais. Cette plante est facile à cultiver. Fournir humidité et d'engrais tout au long de l'année.
Epidendrum parkinsonianum Hooker Origine : du sud Mexique et en Amérique centrale au Panama. Espèce rare qui pousse normalement épiphyte ou quelquefois lithophyte dans les forêts de pins et de chênes à 1500-2300m. Tout au long de l'année, les plantes devraient recevoir autant de lumière que possible. Les feuilles peuvent avoir une teinte violet quand la luminosité est proche du maximum que la plante peut tolérer. Les plantes peuvent se développer en cascades d'environ 1,8m de long. Quand les plantes deviennent grandes et produisent beaucoup de fleurs, il est d'une telle beauté saisissante c'est un spectacle à voir ! L'inflorescence en racème est courte et naît à la base de la pliure de la feuille avec une à trois grosses fleurs parfumées (agrume) s'ouvrant simultanément et de bonne durée. Les sépales et les pétales sont blancs, vert-pâle ou jaune-pâle, le labelle est blanc avec une tache orange à la gorge. Laisser sécher légèrement entre deux arrosages pendant la croissance et diminuer progressivement à la maturité en automne.
Epidendrum wallisii Rchb.1875 ou Oerstedella wallisii Hág.1981 Costa Rica, Panama et Colombie. Épiphyte, assez rarement terrestre, de grande taille qui pousse sur les troncs ou les grosses branches dans les forêts pluvieuses, entre 500 et 2000 mètres d'altitude. L'inflorescence terminale arquée ou pendante, porte assez peu de fleurs; ces fleurs sont odorantes, cireuses et de longue durée. Les fleurs peuvent avoir des formes et des couleurs assez diverses. Les fleurs du Costa Rica ont le labelle plutôt pointillé de rouge tandis que celles de Colombie sont plutôt striées, il existe de nombreuses nuances entre ces deux versions.

La vanille est un Epidendrum
De toutes les orchidées la vanille est la plus connue, son fruit est à juste titre estimé et est un important article de commerce.
Ses propriétés intéressantes sont depuis longtemps connues . Le fruit semble avoir été tout d'abord introduit en Europe au début du XVIe siècle. La plante a été importée en Angleterre, vers la fin du dix-huitième siècle, par Miller, mais on ne peut pas déterminer avec certitude laquelle de ces rares espèces de vanille maintenant connues a été introduite. Linné, a cependant, donné le nom Epidendrum vanilla à la plante qui était venue dans ses mains, et qui est censée avoir été identique à celle apportée par Miller.
Plusieurs années plus tard Swartz, sur l'étude attentive de la fleur de la vanille, a observé des différences notables entre elle et la fleur du genre Epidendrum, il a été ainsi amené à constituer un nouveau genre, et Epidendrum vanille est devenu maintenant Vanilla aromatica. Plus tard Greville a reçu d'Amérique des boutures de vanille différente de Vanilla aromatica, en particulier dans la taille des feuilles, à quoi Andrews a donné le nom Vanilla planitifolia. Cette plante fut d'abord en Angleterre, et puis au musée à Paris en 1810, et enfin en Belgique, elle est l'espèce dont le fruit possède le parfum le plus fort après torréfaction bien sûr.
Le droit de priorité à la découverte de la fécondation artificielle de la vanille a été revendiqué par de nombreux pays. Il appartient à l'Angleterre, disent ceux qui habitent de l'autre côté de la Manche, mais, si l'on en croit les Belges, le véritable découvreur était Charles Morren. Néanmoins, il semble incontestable que Neumann, jardinier en chef au Musée d'histoire naturelle de Paris, a été le premier à obtenir les résultats de cette fructification en 1830. D'un seul stock Neumann produit, cette année, plus de deux cents fruits de vanille d'excellente qualité. La vanille est une plante grimpante à tige pulpeuse, mais elle peut atteindre la cime des arbres élevés. Dans nos serres, elle atteint des proportions assez grandes pour nous permettre de juger de son apparence. Sa tige, peut facilement se ramifier, et est de deux à trois centimètres de diamètre. Ses feuilles sont disposées en deux rangées, ou sont alternativement distiques, comme disent les botanistes. En taille, elles varient de quinze à vingt centimètres, et elles sont légèrement tordues sur leur pétiole court, de manière à être insérée obliquement. Cette torsion semble être produite par la nécessité de la feuille d'avoir sa face supérieure toujours tournée vers la lumière. Le nombre d'espèces de plantes de vanille n'est pas clairement déterminé. Les différentes plantes de vanille sont situées comme suit: Au Mexique, la vanille sativa, V. silvestris, V. planifolia, et V. pompona; en Guyane, V. guianensis, de fleurs jaunes et gros fruits; à Bahia, V. palmarum; au Brésil et au Pérou, de Linné V. aromatica, qui possède moins de parfum que les autres. A la Réunion deux sortes sont cultivées, apparemment variétés de V. planifolia.

Leur culture est facile, voici les conseils que nous donne les ....
Ets: Vacherot & Lecoufle.

COMMENT L'ENTRETENIR

Chaleur et lumière : Placez l'orchidée Epidendrum Ballerina dans votre intérieur (15-25°C) devant une fenêtre bien exposée, à moins d'un mètre, qu'elle profite au maximum du peu de lumière disponible en hiver. Pendant cette période, ces orchidées apprécient même le soleil direct du matin. En été, tamisez par un voilage
Arrosage : Abondant, à l'eau non calcaire, le matin, une fois par
semaine. La quantité d'eau apportée doit être au moins égale au volume du pot. Faites bien égoutter et ne laissez pas d'eau dans la soucoupe. Pour maintenir une bonne hygrométrie, vaporisez légèrement la surface du pot et les racines extérieures si nécessaire, une ou deux fois entre deux arrosages. Les arrosages seront plus abondants pendant la période de croissance, quand les racines sont actives et munies d'une coiffe verte à leur extrémité.

Fertilisation : Tous les deux arrosages, faites suivre l'arrosage d'un passage d'engrais à faible dose. Utilisez de l'engrais croissance au printemps et en été puis de l'engrais floraison en automne et en hiver. A noter que l'engrais Akerne convient très bien à cette fertilisation , il est toutes saisons !

Rempotage : Au printemps, hors période de floraison. Utilisez un mélange à base d'écorce de pin commercialisé par un producteur d'orchidées. Tassez fortement le mélange. Pendant le mois qui suit contentez-vous de brumiser la surface du pot tous les jours. Reprenez ensuite arrosage et fertilisation.

COMMENT LA FAIRE REFLEURIR
L'ensoleillement matinal et une forte luminosité le reste de la journée garantissent la belle floraison de l'orchidée Epidendrum ballerina.
Ces plantes peuvent sortir au jardin dès fin avril, jusqu'à la fin octobre, éviter les gelées et l'ensoleillement direct.
-x-x-x-x-x-

 

 

In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player

Powered by RS Web Solutions

Flash info

 PROCHAINE REUNION

 

Le jeudi 9 Novembre

 "PAVILLON ROODEBEEK"

Parc de Roodebeek

Woluwé St Lambert

A 19,30h

Projection

Montage

video  Basic

par CM

 

Club convivial pour

amateurs et débutants

Venez nous rejoindre

   Voir: ADHESION←clic

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
405
Hier :
1269
Mois :
13622
Il y a 14 utilisateurs en ligne

Copyright © 2017. Société Belge d'Orchidophilie ASBL - Tous droits réservés.